• Manger un livre… Ça serait un peu compliqué me direz-vous ! Mais si c’était quelque chose d’habituel ? Et si depuis notre naissance, nous mangions des livres, comme on mange une carotte bien croquante ? Oula, attendez, je vous vois venir « mais elle pète un boulon la pauvre Cha la ! » Laissez moi le temps de m’expliquer, roh !

    Je reprends. Imaginez qu’à chaque livre que nous mangions, nous apprendrions tout son contenu ! Fou n’est-ce pas ? Hop, un petit livre de grammaire, un peu de bicarbonate et le tour est joué, vous êtes imbattable en adjectif qualificatif et épithète ! Un petit Robert et votre vocabulaire est sans défaut ! Et puis en dessert, un peu de Voltaire, arrosé de quelques pages de Rousseau et vous êtes un implacable philosophe ! Ça serait fantastique ! Peut-être même trop… Je vais compliquer un peu l’affaire.

    Mettons à présent qu’on vous interdise catégoriquement de manger des livres jusqu’à un âge suffisamment avancé pour la simple et bonne raison que… Vous ne pouvez en manger qu’UN ! De toute votre vie ! Cela deviendrait sûrement l’événement de toute une vie… Tout ceci n’est que fiction, mais j’aimerais tout de même savoir. Quel livre choisirez-vous ?

     

    Dévorons les livres !

    - Cha


    3 commentaires
  • Et si, dès sa naissance, chaque enfant avait un professeur attitré qui lui enseignerait tout, tout au long de sa jeunesse ?

    L'élève aurait alors un suivi régulier, et le prof serait sûr de ne pas le perdre. Et si l'élève n'aimerait pas un sujet, il le dirait à son prof qui essayerait de changer sa façon de faire les choses pour intéresser l'élève. Chaque enfant aurait un grand intérêt à apprendre, car aucun ne serait délaissé : quand le prof verrait son élève flancher, décrocher, il pourrait lui tendre la main et le ramener dans l'envie d'apprendre.

    Les souhaits de chaque élève seraient alors réalisables. Personne ne dirait "Comment ? Toi, tu veux faire médecin ? hahaha mais mon petit, tu n'y arriveras jamais !" ; car le prof ferait tout pour que son élève soit prêt à faire n'importe quel métier, quoi qu'il ait envie de faire. (ce qui changerait beaucoup de notre système de filières...) Aucun enfant ne serait alors frustré, tous auraient la chance égale de faire ce qu'ils voudraient.

    Car, rappelons-le, l'ignorance n'est pas innée, elle est acquise. On ne nait pas "bête", mais on peut le devenir si on apprend rien, et si personne ne nous pousse à apprendre.

    - Mo

     Des cours individuels...?

     

     

     

     

     


    7 commentaires
  • Imaginez une petite classe où chaque élève est confortablement installé, les yeux clos et le visage serein ; où le prof est lui même tranquillement assis face à ses élèves et les regarde les uns après les autres sans dire un mot. Où tout se passe dans la tête...

    Dans mon imaginaire, le cerveau, s'étant profondément développé, serait capable de tenir plusieurs discussions télépathiques en même temps. Le professeur instruirait donc une classe entière en suivant individuellement chaque élève, ne laissant personne se perdre et lâcher prise. Et tout cela dans une ambiance sereine et détendue de demi sommeil. Les cours seraient alors d'une rapidité et d'une efficacité incontestable.

    Un rêve malheureusement. La science fiction ne résoudra sûrement pas nos problèmes, rêver est pourtant un échappatoire si doux !

    La télépathie...

    - Cha


    5 commentaires
  • Nous rêvons d'un monde où l'ont pourrait apprendre en dormant... Rien de très novateurs, beaucoup de livres ont étudié la question... Mais c'est quand même une belle idée, non ? Se réveiller un matin et savoir dire "La vie est belle, je sais tout, je vais agrandir ma soif de connaissance" en Hindu, ne serait-ce pas super ? On rêverait de Victor Hugo et du Théorème de Thalès, sans même s'en rendre compte ! Et ça diminuerait le temps de travail, et ça pourrait même le SUPPRIMER ! Ô joie ! malheureusement utopique...

    Dans le dodo...

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique